La télésanté et la réflexologie

À cause de la COVID-19, la plupart des provinces ont publié des déclarations sur la fermeture de tous les services non essentiels. Par conséquent, l’Association canadienne de réflexologie (ACR) a recommandé à tous ses membres de s’abstenir de rencontrer leurs clients en personne jusqu’à avis contraire.

Dans cette conjoncture sans précédent, l’ACR reste déterminée à soutenir ses membres, la crédibilité de cette profession et la sécurité du public.

Nous savons que beaucoup de TARCs souhaitent continuer à soutenir leurs clients et envisagent la possibilité de le faire par des moyens électroniques ou virtuels. Bien que nous comprenions que ces types de communication sont importants pour diverses raisons, conformément à notre champ de pratique, une séance de réflexologie ne peut être dispensée par des moyens en ligne, car elle ne correspond pas à la définition de la « réflexologie » de l’Association.

Si un thérapeute choisit de fournir d’autres services par des moyens électroniques ou virtuels, il doit
s’assurer que ses clients comprennent que ces services ne peuvent être nommés ou facturés comme de la réflexologie.

Dans notre détermination à soutenir nos membres, la crédibilité de cette profession et la sécurité du public, nous continuerons à évaluer l’option de fournir des services de réflexologie par des moyens électroniques ou virtuels.